vendredi 1 avril 2011

L’insoutenable légèreté des it shoes

Bon, sans s’attarder sur l'évidente (ou pas) démarche artistique des photos qui suivent, voici donc le sujet existentiel du jour : l’officialisation des shitty sneakers "contrast shoes".

Prenons une fashion editor, du Vogue Turquie par exemple, look classique, nuances sobres, quand soudain, les shitty sneakers. En blanc, en sale et en contraste total.  




Changement de décor, autour du défilé Valentino. Au milieu de la foule d’une élégance ostentatoire (où comment rendre pas cool une robe cool à la base) un look minimaliste...et coucou les sneakers !  Rien de fou -tu me diras - sauf dans ce contexte spectaculaire.



Coup de coeur instantané pour cette rédactrice de chais plus quel journal italien en chaussures de montagne chez Valentino ! Coup de fil instantané aussi (et palpitations) pour m'assurer que ma mère n'a pas jeté les presque mêmes que j'avais au lycée.



Un peu le même délire que les Converse - robes à la française de Marie Antoinette par Sofia Coppola.

Fast forward, ces derniers temps, tous les londoniens dignes de ce nom portent des baskets qui n'ont rien à voir avec le reste, de préférence blanches dans la boue.

The shitty sneakers are the shit, je te le dis. Sorte de it shoes des anti it shoes.


P.S. visuel si je puis dire, qui n'a pas grande chose à voir avec les shitty sneakers, puisque ceux-là n'ont rien de destroy, mais j'ai aimé le look de cette étudiante en mode, alors voilà, c'est cadeau. Bisous!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget